EduBourseActualitésCac 40 jeudi 13 janvier 2011 - La bourse en état de...

Cac 40 jeudi 13 janvier 2011 – La bourse en état de grâce

En bourse, les effets de mode sont souvent très étonnants en fonction des événements dictés par la force des marchés, tant sur le forex que sur le trading sur cac 40.
Qui par exemple aurait misé ne serait-ce qu’un kopek sur le Portugal concentrant toutes les attentions de la planète finance tout entière ?
Sauf à être devin, il est clair que personne n’aurait engagé la moindre mise sur une telle hypothèse !
Beaucoup il y a un an encore se seraient moqués d’une piste aussi saugrenue…
Et pourtant ! la toute petite Lisbonne peut se targuer d’avoir sur une séance fait grimper les places boursières : de Tokyo à New York en passant par Londres ou Paris, les courbes des graphiques se sont affolées dès lors que l’on ait eu la confirmation de la réussite de l’adjudication obligataire du pays de la péninsule ibérique !
Idem sur le sort de l’euro…
La devise unique européenne aura expédié le dollar à plus de 1.3130 le soir.
L’enthousiasme est a priori revenu dans la communauté.
Il suffit finalement de presque rien : c’est donc également très inquiétant.
Car par cet épisode on comprend surtout que les marchés financiers sont dans une extrême instabilité et qu’ils réagissent excessivement sur des bribes totalement insignifiantes il y a encore douze mois.
Soit ! La mode par essence fait évoluer le monde. Toutefois, les fondamentaux ne doivent pas non plus se perdre sur l’autel des caprices des opérateurs.
Déjà aujourd’hui les yeux se tournent sur les émissions obligataires de l’Espagne et de l’Italie… et les dettes budgétaires sont toujours dans le collimateur.

Au réveil, l’Asie est de bonne humeur dans la veine des bourses occidentales.
Kabuto-Cho entraînée par la hausse des matières premières et du pétrole revient sur des cimes de plus de 8 mois sur le nikkei (+0.7%) tandis que Hong-Kong progresse de 0.5% et Shanghai travaillait à l’équilibre.
Wall Street la veille plantait son piolet sur des sommets plus explorés depuis 2008 sur ses principaux indices.
Le Beige Book aura mis en lumière selon le rapport des antennes régionales de la Fed que la santé de l’oncle Sam se remettait tranquillement, bien mieux en tout cas que ce que Bernanke déclarait ces récentes semaines.

En cette journée, nous aurons aussi le rendez-vous du conseil des gouverneurs de la BCE.
Trichet sera aux manettes en début d’après-midi de la traditionnelle conférence de presse.
On attend du Français des éclaircissements sur la situation en Europe bien entendu avec l’inflation, sujet très cher au patron de l’institution francfortoise, faisant son grand come-back.
D’ailleurs la Banque Mondiale dans son enquête semestrielle prévoit une hausse du coût de la vie en raison de l’or noir revenant par delà 92$ le baril et des matières premières accusant de sérieuses spéculations pendant que la croissance sur le planisphère devrait croître au rythme de 3.3% (contre 3.9% en 2010).
Lorsqu’on regarde Bernanke alimenter le circuit par ses trombes de rames de dollars avec son QEII (qui est loin de se tarir !), il faut craindre effectivement le regain inflationniste à terme.

Le cac 40 dans ces conditions aura offert une feinte de balayeur prenant totalement à contre-pied nos projections sur la bourse de Paris.
Contrairement à nos anticipations, l’indice tricolore s’est catapulté derechef aux 3945 qui par deux fois ce mois de janvier a repoussé les attaques acheteuses sur l’échiquier graphique.
Néanmoins, si la fièvre se poursuivait, nous irions tutoyer les fameux 3960 (haut de novembre dernier).
Supposer que nous sommes en plein baroud d’honneur de la place parisienne est possible avec des volumes importants la veille ayant poussé les preneurs du cac 40 dans la spirale moutonnière des achats outranciers…
Sur le métier du trading intraday, au Foxy Trading Club nous recensons un point de carrefour des courants aux 3940.
Il est prépondérant de casser le niveau pour espérer un reflux massif de l’indice.
Sur le plan macroéconomique, la bannière étoilée indiquera l’état de sa balance commerciale accompagnée par les allocations hebdomadaires au chômage et des prix à la production.

BB2 : 3878 BB : 3915 PC : 3939 BH : 3964 BH2 : 3998

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES