EduBourseActualitésCac 40 mercredi 26 janvier 2011 - L'indice cac 40 teste le...

Cac 40 mercredi 26 janvier 2011 – L’indice cac 40 teste le top des 4055 intraday

Sur la foi du métier de la bourse en direct, nous avons découvert une réticence en day trading de notre cac 40 aux abords des 4055.
D’ailleurs mardi dans des transactions fournies (liquidation SRD) l’indice a tracé un long chandelier noir englobant le corps du “pendu” que nous mettions sur le devant de la scène dans l’analyse précédente donc.
C’est dire si les discussions sont féroces sur le niveau…
On ne peut tout de même pas continuer à gravir les marches de l’escalier sans repos semble s’ingénier le courant taurin !
Car la hausse est à tout le moins impressionnante depuis le sursaut engagé fin novembre 2010.
De surcroît, les marchés se rappellent surtout que le plafond actuel 4055/80 fut le théâtre à deux reprises de dégagements violents en janvier et avril derniers.
Le dicton du “jamais deux sans trois” doit trotter dans la tête des traders superstitueux !

Selon ce que nous développons dans nos conseils forex du jour, le PIB du Royaume-Uni déclarant un score négatif de 0.5% au quatrième trimestre 2010 a jeté un vif doute sur l’ensemble des places internationales.
On sait le danger de recourir à des mesures drastiques d’économies pour les états avec à la clef la crainte de rencontrer un fort ralentissement de l’activité.
Il appert que le plan drastique en la matière conduite par Osborne puisse être à l’origine de la contraction de la croissance outre-Manche.
Dans ces conditions, il faut s’inquiéter de toutes les manoeuvres d’austérité au sein de l’euroland, lesquelles pourraient effectivement peser lourdement sur l’hypothèse de rebond économique…
Toutefois, l’euro après un accès de faiblesse mardi, daigne ne pas se préoccuper finalement des turpitudes britanniques.
Il est vrai que ce soir le FOMC sera à la barre avec le communiqué final de la réunion et Bernanke assoiffé par ses tentatives de QE pourrait bien une fois de plus préparer l’opinion à un arrosage encore plus copieux du circuit monétaire de ses USD imprimés à cause du chômage tenace chez l’oncle Sam (Obama cette nuit dans son discours sur l’Union a quasiment ouvert la porte à ce genre de propos) !
De facto, l’idée rend le dollar fébrile.
En outre, les pressions inflationnistes et Trichet alléguant un scénario de “second tour” rassérènent les applications acheteuses à l’endroit de la devise unique du vieux sol.

Au réveil, l’Asie est entre deux eaux. Si le nikkei rétrocède 0.6% en raison en l’occurrence de résultats d’entreprises nippones mitigés et de la prudence des opérateurs avant la Fed, Shanghai et Hong-Kong sont dans le vert avec respectivement au compteur +1.1% et +0.5%.
Le tour de vis monétaire de l’Inde pour réprimer la course de l’inflation dans le pays n’aura guère eu d’effet sur les places de la région.

Dans ce contexte, étant donné le panorama graphique et les fondamentaux, nous estimons qu’un recul de la bourse de Paris est à l’étude sur le plafond indiqué, id est les 4055 grosso modo.
Revoir les 3980 serait un moindre mal de prime abord.
Si l’on tient compte du mouvement initié fin novembre dernier, en retracement minimum, les 23.6%, les 3950 sont en cible au sud.
Aujourd’hui les USA dévoileront sur le calendrier macroéconomique leurs ventes de maisons neuves et répandront leurs stocks de pétrole.

BB2 : 3982 BB : 4007 PC : 4029 BH : 4050 BH2 : 4076

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES