EduBourseActualitésCac 40 jeudi 27 janvier 2011 - Le cac 40 sous le...

Cac 40 jeudi 27 janvier 2011 – Le cac 40 sous le coup d’une étoile filante ?

Hier soir au Foxy Trading Club nous n’étions pas dans la surprise avec un Bernanke au sommet de sa forme pour le communiqué final du FOMC révélant que le chef de la Fed en gardait comme convenu sous la semelle [retrouvez l’analyse dans l’édito EUR/USD sur nos pages forex] toujours prêt à activer davantage l’imprimerie de dollars afin de secourir une économie de l’oncle Sam chétive en raison du chômage en l’occurrence.
De facto, Wall Street aura pris acte du non-événement et la grande place américaine en arrachant des scores verts sur ses indices n’en demeurait pas moins sur sa faim.
Le regain de ferveur de la statistique dans l’immobilier faisant montre d’un sursaut des ventes dans le neuf ne put réellement entretenir un optimisme débordant.
Il est vrai cependant que l’on attend des prises de bénéfices salvatrices à New York : le rallye entamé à partir de décembre 2010 semble à bout de souffle si l’on en juge les bougies inexorablement attirées par le haut de plus en plus petites…
Puis, l’étage des 12000 points sur le Dow Jones et des 1300 d’août 2008 sur le SP500 fait figure d’épouvantail psychologique !

Sur nos séances de trading, la bourse de Paris emboîte le pas à son homologue us in fine.
Ainsi nous sommes au contact là aussi d’un niveau essentiel car ces 4055/80 rappellent aux traders le repli du cac 40 en janvier et avril derniers.
La sanction avait été très sévère naguère car le panier phare des 40 actions tricolores s’était contracté à chaque fois de plus de 500 points en l’espace de quelques semaines. C’est dire si les opérateurs avanceront à pas de velours désormais, guettant le moindre bruit suspect sur les graphiques ainsi que sur les fondamentaux de la planète finance !

Tandis que demain la bannière étoilée rendra son verdict sur son PIB de quatrième trimestre, rendez-vous majeur pour la communauté, en Europe Trichet à Davos a du bout des lèvres confirmé que si le FESF se mettait à acheter de la dette publique, le fonds soulagerait l’institution dont il a la charge (la BCE doit quasiment doubler son capital pour se renforcer, à l’issue de ces programmes de soutiens à acquérir des obligations souveraines de certaines nations “périphériques” en difficultés, ndlr).
Aujourd’hui sur le front macroéconomique, le vieux continent publiera une enquête de confiance des consommateurs.
Aux USA, il s’agira de vérifier l’embellie ou non du parc immobilier avec les promesses de ventes dans le neuf mais également d’accéder aux commandes de biens durables et aux allocations hebdomadaires au chômage…

Le cac 40 tergiverse dorénavant sur ses cimes.
Nous sommes en présence de chandeliers insinuant le trouble dans la lecture graphique avec d’une part une englobante baissière suivie d’une sorte d'”étoile filante”, laquelle se situe juste au-dessus de la construction intimant le repli !
On doit sérieusement envisager que le courant rouge puisse enfin trouver sa voie…
Et si tel était le cas, il faut s’attendre à de gros dégagements au Palais Brongniart.
Notre idée est de basculer sur les 23.6% de ratio, soit les 3950 dans une variation rapide, sous quelques jours.
Bien sûr, tout va dépendre de la résistance du plafond.

BB2 : 3982 BB : 4015 PC : 4040 BH : 4065 BH2 : 4094

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES