EduBourseActualitésCac 40 vendredi 18 février 2011 - Pendu noir sur graphique et...

Cac 40 vendredi 18 février 2011 – Pendu noir sur graphique et sorcières dans les carnets ! Présage ?

La bourse de Paris affiche une sérénité à toute épreuve, en tout cas en façade.
Jeudi malgré d’abord des nouveaux sommets côtoyés après une course folle à la hausse engagée depuis plusieurs semaines, le cac 40 aura fait fi des données macroéconomiques émanant de Wall Street.
Mais compte tenu que la grande place américaine ne souhaite pas non plus s’intéresser aux statistiques, continuant également son périple plein nord, l’indice parisien n’avait pas de raison de rougir…

En Europe, les dettes souveraines occupent toujours le devant de la scène (hier le Portugal a connu des difficultés à boucler son emprunt obligataire par exemple tandis que l’Allemagne encourage Lisbonne à céder aux sirènes de l’enveloppe de secours du FESF).
L’autre élément sur le vieux sol qui fait de plus en plus consensus dans l’esprit des traders : l’inflation.
Il est clair que depuis le passage au-delà du point d’ancrage de la BCE (2%) de la montée des prix, l’attention se porte sur la situation d’autant plus que Trichet est connu comme un personnage très peu enclin à laisser divaguer la cherté de la vie !
Le Français brandit régulièrement l’objet de son mandat en tant que chef de l’institution francfortoise pour rappeler aux spéculateurs que la “stabilité des prix” est son credo !

En revanche, de l’autre côté de l’Atlantique, Bernanke, lui, est installé dans une politique monétaire diamétralement opposée à la nôtre in fine :
créer de la croissance est l’obsession du patron de la Fed en mettant en place des programmes d’assouplissements à l’envi…
De facto, la résurgence inflationniste montre irrésistiblement les dents chez l’oncle Sam sans que le président de la Federal Reserve ne s’en émeuve outre mesure !
Mais ces acteurs de la finance auront plaisir à se rencontrer en cette journée scellant la première réunion des grands argentiers du G20 ayant la France à la présidence.
Toutefois, selon ce que nous notifions dans nos pages dédiées aux devises, il ne saurait être question d’avoir de grandes manoeuvres diplomatiques pendant le week-end.

Les débordements au Proche et au Moyen-Orient laissent les places boursières stoïques.
Même le dollar refuge ne fait plus recette ! L’euro s’offre le luxe de reprendre vigueur face au billet vert à plus de 1.3600$.
Seul le baril profite de la géopolitique du Golfe puisque le brut se discute à plus de 102$.

En cette session ultime avant de faire le baluchon du week-end, il s’agira essentiellement aux opérateurs de déboucler les contrats arrivant à maturité : les sorcières entrent dans l’arêne donc, et avec elles la nervosité devrait s’emparer du théâtre de trading.
Le trader de la bourse en direct scrutera les 4150, point de jonction entre les clôtures du pendu de jeudi et du closing yang bozu de mercredi.
Au Foxy Trading Club, on présume que ce “demi-psy.” aura valeur de balance des courants en day trading.
La pointe de la mèche supérieure d’avant-hier (4170) devrait retenir toute embardée verte excessive.
En bas, les 4130 seront auscultés.
L’expiration de certains contrats arbitreront assurément les variations en mettant du piment à ce range délimité grosso modo (4170/4130).

BB2 : 4091 BB : 4119 PC : 4147 BH : 4170 BH2 : 4198

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES