EduBourseActualitésCac 40 mercredi 2 mars 2011 - La bourse sensible aux banalités...

Cac 40 mercredi 2 mars 2011 – La bourse sensible aux banalités de Bernanke

Au Foxy Trading Club nous aurions quelques raisons de nous ériger en persifleur !
En effet, non parce que le cac 40 se dirige vers notre première halte aux 4050 (avant en principe de glisser jusqu’aux 3950), mais plutôt en constatant que les opérateurs sont vraiment de grands naïfs et restent impressionnés par les habits des moines prêchant la bonne parole !

Qui ne sait pas qu’un baril de pétrole cher entrave la croissance économique ?
Apparemment beaucoup dans la communauté financière ne connaissaient pas cette vérité dogmatique…
C’est franchement à rire : quand on songe aux milliards brassés par ces individus qui ne connaissent même pas les rudiments sur lesquels repose leur activité, on peut quand même amèrement s’arracher un rictus !

Donc, ces personnes dans les salles de marchés ont appris de la bouche de Bernanke (cest lui le grand prédicateur !) que “c’est pas bon pour la planète finance et le PIB de tonton Sam si le pétrole continue à rester si cher”.
Houlala ! Quelle nouvelle !
Probablement que cette assertion est la résultante d’un travail énorme d’investigations de la part du chef de la Fed…
De fait, par cette information “tonitruante”, notre métier de trading s’en est trouvé bouleversé en fin d’après-midi.
Ainsi la bourse de Paris a selon ce que nos projections prévoyaient, reculé de manière sensible dans un mouvement venant renâcler les 4050 points.

Sérieusement, il convenait de prendre au vol un bon prétexte afin d’entamer le reflux.
Le discours du président de la Federal Reserve fut l’occasion idoine.
Il convenait juste de grossir les traits des propos : ce ne fut pas une mince affaire certes, tant les allégations étaient convenues.
Mais cette histoire de l’or noir pourrait bien être relayée par Trichet demain.
Attention car le Français a déjà vulgarisé récemment l’expression de “choc pétrolier” dans un exposé sur la stabilité des prix en Europe !
L’inflation ressortie en force hier à 2.4% sera au coeur de la réunion de politique monétaire de la BCE jeudi.

Au réveil, Tokyo est affecté par les performances des indices occidentaux la veille : le nikkei finit au plus bas du jour (-2.5%) alors que Hong-Kong se replie de 1.9% et Shanghai résiste mieux (-0.3%).
Wall Street effectivement a également clos sur le SP500 et le Dow Jones au pire de la journée en rendant en moyenne 1.5%.
L’or a réussi à hisser un record historique à plus de 1434$ l’once.
Les perturbations au Moyen-Orient constituent l’attraction principale menant les hostilités dans les carnets d’ordres.
Le dollar quant à lui se reprend un peu face à l’euro grâce notamment à un indicateur ISM manufacturier au plus haut aux USA depuis 7 ans.
Aujourd’hui sur le calendrier des statistiques, la zone euro annoncera son indice des prix à la production avant que la bannière étoilée par l’enquête ADP ne dévoile l’emploi dans le privé en préambule vendredi prochain au rapport gouvernemental sur la situation du chômage.
Au soir, le lecteur tournera les pages du Beige Book de la Fed dont le chef sera une fois encore à la tribune du Congrès ce jeudi.

Notre canevas sur le planisphère graphique ne varie pas et nous observerons surtout le bas du canal ascendant (passant par les pointes inférieures des bougies des 30 novembre 2010 et 10 janvier 2011) repéré en cette session sur 4030.
En deçà à la cloche, un throw-back plus coriace serait prévu autour des 3950 en guise de terminus de cette première séquence corrective.
Le gros chandelier noir de mardi doit de toute façon peser psychologiquement sur le cac 40.

BB2 : 4002 BB : 4027 PC : 4052 BH : 4078 BH2 : 4100

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES