EduBourseActualitésCac 40 mercredi 9 mars 2011 - Reprise de souffle à la...

Cac 40 mercredi 9 mars 2011 – Reprise de souffle à la bourse de Paris

Sous l’impulsion du secteur bancaire galvanisé par les propos du staff de Bank Of America annonçant une augmentation notamment du dividende, Wall Street a offert au cac 40 un redressement in extremis en fin de séance hier.
De fait, l’indice parisien a clos au plus haut de la séance signant sur le planisphère graphique une sorte de marteau/doji dragon qui lui permit surtout de sauver le triple zéro…

Néanmoins, si techniquement le panier des 40 actions repousse la menace d’une correction plus vive, en revenant par delà les 4000 points, et également en ayant pris appui sur des niveaux essentiels (3985 par exemple), il reste cependant dans le collimateur des vendeurs car les nuages ne se dissipent pas dans le ciel de la haute finance.
La guerre civile en Libye fait rage pendant que le pétrole se détend à peine sur des allégations de l’OPEP prête à augmenter sa production si le besoin s’en faisait sentir sur les marchés ; l’obligataire des périphériques continue son travail de sape en Europe, eu égard aux records historiques des rendements grecs ou portugais avec une réunion de l’UE vendredi prochain qui s’annonce particulièrement délicate s’agissant du rôle du FESF…

L’Asie se réveille globalement bien orientée : le nikkei s’octroie 0.6% en applaudissant un apaisement des cours du baril et aussi un yen lâchant du mou face au dollar, Hong-Kong et Shanghai s’appréciant de leur côté d’environ 0.5%.
Mécaniquement donc, l’USD sur le marché des changes reprend un peu de hauteur sous l’effet des vases communicants d’un pétrole moins en verve in fine.

Compte tenu d’une phase d’incertitude en raison des fondamentaux et de la géopolitique, il convient dès lors de lorgner les paliers stratégiques.
Sur le marché directeur new-yorkais, les 1300 points du SP500 auront leur mot à dire en cas de fracture au sud.
En effet des dégagements plus coriaces pourraient alors se déclarer sur la rupture du plancher sur l’ensemble des bourses.
Au palais Brongniart, le Foxy Trading Club confirme le canevas de trading exposé depuis plusieurs séances :
tant que nous naviguons sous les 4050, il appert que la pression est à l’avantage des vendeurs du cac 40 ; mais gare aux coups d’extenseur intraday autour des 3985/80.
L’escale aux 3950 paraît inéluctable à terme bien que la résistance soit énergique sous le super-psy, de manière à repousser les velléités rouges (comme mardi).
Dans ces conditions, nous prévoyons une journée de réflexion, sans grande offensive de part et d’autre pouvant intimer un range 3985/4040.
Aujourd’hui nous supposons que les forces en présence vont en découdre pour savoir s’il faut ou pas enfoncer les 4000 tandis que le menu macroéconomique est derechef au régime sec par seulement la production industrielle allemande ce matin et les stocks de pétrole aux USA.

BB2 : 3953 BB : 3986 PC : 4014 BH : 4038 BH2 : 4059

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES