EduBourseActualitésEDF : Victoire sur les prix

EDF : Victoire sur les prix

C’est finalement au prix de 40 euros le mégawatheure (MWh) au 1er juillet 2011, puis à 42 euros le MWh au 1er janvier 2012 que l’Etat français a fixé le prix auquel EDF devra céder l’énergie nucléaire à ses concurrents (GDF Suez, Poweo, Direct Energie). Ces derniers réclamaient un prix de 35 euros le MWh.

Le coup de pouce de l’Etat français propulse le cours de Bourse d’EDF de 5,12 % à 28 euros (et 1.911.268 titres échangés), alors que l’indice CAC 40 gagne 0,50 %.

L’analyse technique

Sursaut graphique pour la valeur qui s’inscrit toujours, à moyen terme, à l’intérieur du canal baissier R1-S1, entre 31,87 et 25,65 euros et, à court terme, au sein du couloir descendant R2-S2 (entre 28,44 et 24,58 euros).

Toutes les moyennes mobiles (20, 50 et 100 jours) évoluent au-dessus du cours, sur une tendance baissière.

Les indicateurs techniques sont mitigés malgré quelques velléités de hausse : le RSI à 14 jours est à 45 %, sur une tendance haussière de court terme mais baissière de moyen terme, le Momentum à 14 jours évolue dans le rouge et l’indicateur stochastique à 150 jours est à 8 %, au-dessous de sa moyenne mobile exponentielle.

Par prudence, et en plaçant des stops suiveurs serrés, on panachera deux options : achat spéculatif au-dessus de la droite de résistance baissière de court terme R2 et achat spéculatif sur repli à 26 euros. L’objectif envisagé est de 30,5 euros.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES