EduBourseActualitésCac 40 jeudi 21 avril 2011 - Le cac 40 dans l'anarchie...

Cac 40 jeudi 21 avril 2011 – Le cac 40 dans l’anarchie haussière s’établit aux 4000 points…

Les marchés financiers ont donc porté un gros coup de bluff sur les places boursières ainsi d’ailleurs que sur le forex.
S’emparant de l’information d’une possible dégradation par Standard & Poor’s du triple A étatsunien, ils firent sombrer dans la panique l’ensemble des bourses mondiales avant de reverdir de plus belle quelque 48 heures plus tard !

A l’instar de ce que nous exposons sur nos analyses du marché des devises, il s’agit d’une feinte de balayeur exécutée magistralement afin d’assombrir davantage le tableau déjà bien trouble de la haute finance.
D’ailleurs lorsqu’on ausculte le planisphère graphique de la bourse de Paris, il appert qu’une certaine incompréhension anime les bougies :
Lundi donc, nous étions en présence d’un quasi marubozu yin très en verve dont la puissance de feu annihilait toute envie de rebondir, en tout cas pas dans l’immédiat : en pareille circonstance, théoriquement les opérateurs entrent dans une phase d’étude avec une certaine appréhension de racheter les actifs… sauf qu’ici non seulement en l’espace de deux sessions ce long chandelier fut gommé mais en plus le ressort a fait bondir les cours 1% en clôture au-delà du point de départ (3970) de la chute originelle de début de semaine !

Une explication tendrait à penser que le seuil des 50% de retracement de la séquence positive amenant l’indice phare des actions françaises des 3700 aux 4070 points de la mi-mars à la première décade d’avril ait pu aider à lancer une contre-offensive : au Foxy Trading Club nous avions effectivement émis que la cible majeure de la fracture au sud des 4015 était ces 3885…
Somme toute, la surprise tient dans la rapidité du mouvement.
Nous aurions pu croire à un ébranlement psychologique devant au moins déboucher sur une période de tergiversation…
Mais les acteurs (et les algorithmes !) en ont décidé autrement.

Ainsi à la faveur de bons trimestriels des blue chips qui se succèdent à Wall Street, le cac 40 est tiré copieusement vers le haut.
Les principaux indices de la grande place américaine réagissent avec un enthousiasme débordant aux résultats comme si Dow Jones ou nasdaq voulaient conjurer l’avertissement de l’agence de notation d’il y a 3 jours…
Néanmoins cet optimisme sera tempéré par le niveau du SP500 en deçà ce matin de la résistance essentielle des 1340/45 qui avaient déclenché déjà des prises de bénéfices nourries sur le principal indicateur de la bourse new-yorkaise.
Il faudra absolument vérifier le test du plafond sur les prochaines séances.
Un échec pourrait une fois encore ouvrir à des dégagements importants.

L’euro réagit exactement comme les indices boursiers car après avoir bu la tasse, il se redresse spectaculairement en franchissant 1.4600$ au réveil.
Le pétrole continue de se discuter âprement au-dessus des 112$ le baril de “light sweet crude” en tirant profit de la baisse inattendue hier des stocks us.
Quant à l’or, avec la recrudescence inflationniste partout sur le globe, il est à son apogée historique vers 1506$ l’once.

Devant des bougies placées un peu à l’emporte-pièce dans l’empressement du vif regain de ferveur, nous pensons que le fossé entre le harami haussier et la chandelle d’hier devrait calmer les ardeurs des preneurs du palais Brongniart, étant entendu que l’ouvrage laisse entrevoir une architecture fragile.
Si mercredi au Foxy Trading Club nous avons été pris de vitesse sur ce retour tonitruant du courant vert, nous osons croire à un répit de bon aloi dans les carnets à même de revoir 3980 points tandis que le triple zéro pourrait attirer dans un premier temps les prix…
Avant ce très long week-end de Pâques (Paris fermera ses portes ce soir jusque mardi matin), le menu macroéconomique nous donnera l’occasion de prendre le pouls du climat des affaires en Allemagne (IFO) alors qu’aux USA place sera faite aux allocations hebdomadaires au chômage et à l’indicateur manufacturier de la Fed de Philadelphie (Philly Fed).

BB2 : 3947 BB : 3976 PC : 4005 BH : 4028 BH2 : 4054

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES