EduBourseActualitésCac 40 Analyse Trading 24 mai 2011- Notre cible des 3920 touchée...

Cac 40 Analyse Trading 24 mai 2011- Notre cible des 3920 touchée : que va faire maintenant le cac 40 ?

La bourse en direct pour l’entame de semaine fut un épisode douloureux pour qui pensait que le regain des cours sur le cac 40 indiquait un signal de rebond pérenne.
Au Foxy Trading Club nous mettions surtout en avant dès vendredi dernier la possibilité d’ajustements dans les carnets d’ordres sans explication réelle comme parfois il en existe dans les journées de trading.
Nous nommons ce genre de péripéties “séances inexactes” en général car de par notre expérience, il serait présomptueux de vouloir trouver à chaque fois des mobiles à telle ou telle variation.

De fait, c’est une feinte de balayeur hardie à laquelle se seront exposés les opérateurs tombés dans le panneau de la cassure au nord du super psy. des 4000 points.
D’ailleurs quand le piège se referme en bourse, il ne fait pas dans le détail et la rapidité d’exécution permet d’engloutir le plus de victimes : il s’agit en effet de charger au maximum la barque avant de la retourner le plus vivement possible afin de noyer dans l’élan le plus de traders qui n’auraient pas eu le temps de sauter de l’embarcation vacillante.

Ainsi la notion du ratio des 50% retracés selon nos projections de conseil bourse s’est matérialisée dans un mouvement de défiance des marchés financiers à l’endroit du contexte des dettes souveraines en Europe.
La Grèce est au centre des préoccupations avec une accélération des craintes juste avant le week-end (dégradation de Fitch de 3 crans de la note athénienne).
Dorénavant l’idée de restructuration de l’emprunt est évoquée de plus en plus malgré l’hostilité de la BCE par exemple.
En outre, le FMI réclame des garanties supplémentaires au gouvernement Papandréou pour le prochain déblocage de la tranche de crédit auprès d’investisseurs européens alors que les autorités hellènes ont fait savoir que si le FMI ne daignait pas verser l’argent, la Grèce ne pourrait plus honorer ses dettes !
La solvabilité d’Athènes est plus que jamais au coeur de la scène européenne tandis que les pays dans l’oeil du cyclone des agences de ratings s’ajoutent à la liste. Vendredi nous prenions acte de l’Italie, hier c’était au tour de la Belgique compte tenu de sa situation constitutionnelle rappelant que la diplomatie du Royaume est toujours dans une impasse.

L’ambiance sur les places boursières est très tendue in fine.
Wall Street finit la veille en recul assez prononcé mais en limitant toutefois la casse sur ses 3 indices majeurs.
Au réveil l’Extrême-Orient redresse timidement le menton après la déconvenue d’hier.
Kabuto-Cho et Hong-Kong stoppent l’hémorragie en se maintenant vers l’équilibre.
Shanghai est un peu en retrait, impactée encore par l’enquête manufacturière ressortie au plus bas en dix mois (indicateur HSBC) de la Chine et cède 0.4%.

Le cac 40 sur la foi des chandeliers du planisphère graphique n’est pas dans une posture très “académique” de par l’immense fossé séparant les pérégrinations des sessions de la semaine précédente d’avec celles de lundi…
Si la moitié du chemin aux 3920 permit au panier phare des actions tricolores d’éviter une glissade plus poussée du toboggan rouge, n’oublions pas non plus que le marché directeur new-yorkais n’a pas tout à fait effectuer le voyage des 50%.
C’est pourquoi il est plausible en cas de baisse jusque ce palier outre-Atlantique que notre vaillant palais Brongniart, lui, n’aille titiller les 3865/70 correspondant en aggravation au ration des 61.8%.
Techniquement nous sommes sur l’oblique ascendante à la bourse de Paris passant sur les bas des séances des 2 juillet 2010, 25 août 2010, 30 novembre 2010 avant la fausse fracture de l’ouvrage au sud au moment de la séquence de la mi-mars 2011.
Il est donc envisageable de connaître en cas de rupture de cette lisière une impression de vitesse dans la baisse à l’instar de la mi-mars.
L’enjeu consiste à poser son scénario : les 3900 peuvent tenir sachant qu’un trou d’air est possible avec 3865 grosso modo à l’étude.
Aujourd’hui sur le calendrier des statistiques, l’Allemagne diffusera ce matin son PIB et son enquête IFO sur le climat des affaires.
Aux USA, les ventes de logements neufs seront surveillées.

BB2 : 3864 BB : 3895 PC : 3917 BH : 3939 BH2 : 3962

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES